Accompagnement des entreprises pour la relance de l’Emploi (AERE)

Accompagnement des entreprises pour la relance de l`Emploi (AERE)

Ce programme soutient les entreprises dans les premières étapes, souvent fragiles, de la relance de leurs activités, en répondant aux besoins de formation de leur personnel.

Entreprises visées

Les entreprises admissibles doivent, sans égard à leur masse salariale, satisfaire l’une ou l’autre des conditions suivantes :

  • Avoir bénéficié des programmes SERRE ou SEMER.
  • Avoir bénéficié du programme Travail partagé du gouvernement fédéral.
  • Avoir subi un ralentissement conjoncturel de leurs activités au cours des trois dernières années.

Personnel visé

Le personnel visé comprend les salariés et salariées de l’entreprise qui doivent suivre une formation en raison de la relance des activités de l’entreprise (diversification de la production, réorganisation du travail, nouvelle machinerie, etc.). Il peut s’agir d’employés et d’employées qui se trouvent dans l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • Employées et employés toujours en poste et n’ayant pas été touchés par la crise.
  • Employées et employés mis à pied qui sont rappelés.
  • Employées et employés à temps réduit qui voient leurs heures de travail augmenter.
  • Employées et employés nouvellement recrutés.

Durée des activités

Maximum 12 mois.

Activités admissibles

  • Formation de base (toute formation précédant l’acquisition d’un premier diplôme).
  • Formation liée aux activités de l’entreprise et favorisant le développement des compétences et la qualification de l’employé ou de l’employée.

Les activités d’entraînement à la tâche sont encouragées à la condition que la formatrice ou le formateur interne ait les compétences pédagogiques nécessaires et la capacité de structurer la formation. Les coûts occasionnés par l’acquisition des compétences nécessaires pour être en mesure de structurer la formation interne sont admissibles (ex. : formation de formateurs et de formatrices, accompagnement par une conseillère ou un conseiller en formation reconnu, etc.).

Barèmes financiers

Sans égard à la masse salariale, 75 % de la subvention établie, jusqu’à un maximum de 100 000 $ par établissement.

Dépenses liées au recours à des formatrices et à des formateurs ou à des consultantes et à des consultants

  • Les honoraires professionnels réels. Selon la complexité des travaux à accomplir, le remboursement des honoraires pourrait atteindre un montant maximal de 150 $ l’heure.
  • Les frais réels de déplacement et de séjour (hébergement et repas).
  • La location de salle et d’équipement, les frais de reprographie et de messagerie.

Les honoraires professionnels d’une ou d’un interprète assurant la formation de personnes malentendantes peuvent être remboursés.

Dépenses liées à la participation du personnel au projet

  • Le salaire réel, incluant les avantages sociaux, les frais réels de déplacement et de séjour (hébergement et repas), et ce, jusqu’à un maximum de 20 $ l’heure par participante et participant.
  • Le matériel pédagogique.

Autres paramètres

Favoriser la concertation avec les employés et employées tout au long du processus.

Afin d’aider l’employeur à poursuivre la formation de son personnel, la conseillère ou le conseiller d’Emploi-Québec lui offre des services lui permettant :

  • De mieux structurer les fonctions de gestion des ressources humaines et de formation de sa main-d’œuvre.
  • De mettre en œuvre et d’appliquer un processus de développement continu des compétences menant à l’obtention d’une exemption relative à l’application de la Loi sur les compétences grâce au Certificat de qualité des initiatives de formation. Le traitement des demandes se fera en collaboration avec la CPMT.

Retour en haut

Nous joindre

Abesque Technologies inc.
355, boulevard du Lac
Québec, QC,
Canada, G2M 0E1
418-572-7125
c.abesque@atimaintenance.com
c.abesque@abesquetechnologies.com